Des Gorilles et des hommes

Par défaut
Des Gorilles et des hommes © A. Dan

C’est avec une double casquette, celle de dessinateur (talentueux !) et d’ex-étudiant en sciences, que A. Dan se lance dans ce beau projet éditorial : accompagner sur le terrain une mission de primatologues du CNRS. Une immersion dans un univers de silence et de protocole, en pleine nature préservée. Avec Des Gorilles et des hommes.

Un trajet en avion depuis la France, 900 kilomètres en 4×4 et une traversée en pirogue au cœur de la forêt congolaise, sont nécessaires à notre narrateur pour approcher l’un des plus beaux sujets d’étude naturaliste : le gorille, dans son milieu naturel. Sa population a été touchée par le virus Ebola, probablement transmis par des chauves-souris, qui consomment les mêmes aliments. Elle se remplume doucement, sous l’œil avisé des primatologues… accompagnés cette année par un dessinateur, venu témoigner du quotidien des chercheurs sur le terrain. On a là tous les ingrédients d’une superbe expédition ! Rêve, aventure, danger… Tout y est. Et pourtant au fil des pages de ce passionnant album, on plonge dans un microcosme où hommes et animaux se croisent à distance, pour préserver la fragile population du grand singe.

Observer en silence, 10 heures par jour

On découvre dans ce livre qu’étudier ces animaux à l’autre bout du monde, c’est d’abord aller à la rencontre des hommes qui vivent à leurs côtés. La station biologique, un univers composé de chercheurs du monde entier, jouxte un village. Certains de ses habitants, bons connaisseurs de la forêt (souvent grâce à leur passé de braconnier), sont formés pour devenir éco-moniteurs dans le parc. Un échange qui va dans les deux sens. Mais on entre réellement au cœur du sujet de A. Dan, quand il rejoint avec une équipe d’une dizaine de personnes, le camp de base en forêt. La nature bruisse, fourmille et craque de multiples sons et lumières, à l’image de ces « insectes-mouches, fourmis en tout genre, chenilles cornues et araignées fluorescentes, une ménagerie extraterrestre ». Mais c’est en silence que les chercheurs et leurs acolytes congolais observent les animaux. « Telle est la mission des scientifiques : rester vigilants 10 heures par jour, tous les jours, pendant 4 mois », décrit le dessinateur, venu partager cette vie singulière pendant plusieurs semaines.

Gode - Des Gorilles et des hommes

Gode, aide de camp congolais – Des Gorilles et des hommes © A. Dan

Aquarelle forêt en pirogue - Des gorilles et des hommes

Aquarelle forêt en pirogue – Des gorilles et des hommes © A. Dan

Science et dessin naturaliste, disciplines complémentaires

La lecture est fluide. Le trait, le coup de pinceau et les photos légendées à la main sont autant de traces permettant d’appréhender la réalité de ces chercheurs de terrain. Et notamment Céline, docteur en biologie, qui initie A. Dan à sa discipline. L’entrée en scène du grand singe reste la plus intense des rencontres. Même si le « sourire » entraperçu sur le visage d’une guenon est vite contextualisé : il s’agirait plutôt d’une manifestation de stress… Céline lui rappelle que « l’anthropomorphisme est une chose dangereuse pour les scientifiques : l’observation objective doit toujours primer sur l’interprétation subjective ». Et c’est bien là que le travail de l’artiste prend tout son sens : dans cette rencontre entre deux univers, a priori éloignés. Car dans les croquis précis du dessinateur, dans ses extraits de carnets aux détails scrupuleusement notés, ne retrouve-t-on pas l’esprit de ces grands naturalistes des siècles passés, qui accompagnaient chaque découverte de notes et de dessins minutieux ?

Aquarelle d'un gorille - Des Gorilles et des hommes © A. Dan

Aquarelle d’un gorille – Des Gorilles et des hommes © A. Dan

On ne peut que recommander la lecture de ce très beau carnet de voyage aux amoureux d’Afrique, d’animaux sauvages… et de belles rencontres ! Avec Céline, la primatologue passionnée, Godé, l’homme de camp aux multiples astuces pour améliorer l’ordinaire en forêt, ou Sergio, patriarche « dos-argenté » d’une grande famille de douze gorilles.

Publication février 2015 – 160 pages  – 23 €Éditions La boîte à bulles

Coup de cœur MSF 2014 des Rendez-vous du carnet de voyage (Clermont Ferrand)

Acheter Des gorilles et des hommes: Carnet de voyage naturaliste au Congo Brazzaville

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Nouvelle Chronique (Brèves de Carnets) | des Gorilles & des Hommes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s